ACTUALITÉ

LE PAIN : 5 ATOUTS NUTRITIONNELS MAJEURS

Le pain, inscrit au cœur de l’identité des français, possède de nombreux atouts nutritionnels. Redécouvrons ou découvrons-les pour profiter de ses vertus !

Les glucides complexes
Les pouvoirs publics recommandent une consommation de glucides de l’ordre de 45-50 % de l’Apport Energétique Total (AET). Le pain contient beaucoup de glucides complexes : selon les types de pain, entre 84 et 97 %. Il s’agit d’un des aliments les plus riches en glucides complexes, devant les pâtes et le riz. Par ailleurs, il contient peu de glucides simples : moins de 5 % des glucides totaux. Le pain permet ainsi de rééquilibrer la consommation de glucides des français en privilégiant les glucides complexes. Ceux-ci ont également un pouvoir satiétogène et contribuent au rassasiement au cours d’un repas. En ce qui concerne l’Index glycémique (IG) du pain, il s’échelonne entre 57 et 85. En effet la baguette de tradition française à un IG bien plus faible (57) que d’autres pains, ce qui est intéressant d’un point de vue nutritionnel. La baguette courante a un IG de 78 et la boule de pain complet de 85.

Les fibres
Les fibres ont trois atouts nutritionnels majeurs : elles augmentent le poids et le volume des selles et améliorent ainsi le transit et ralentit la digestion, elles ont un pouvoir satiétogène conséquent, et plusieurs études démontrent leur caractère préventif contre des maladies chroniques (certains cancers, maladies cardio-vasculaires, etc.). Pourtant, les Français en consomment insuffisamment.
Le pain apporte majoritairement des fibres insolubles, qui sont une source intéressante par rapport aux fibres apportées par les autres produits végétaux. Les teneurs en fibres du pain s’échelonnent de 3,3 g à 8,8 g/100 g de pain (respectivement pour la baguette courante et le pain complet). Les pains sont donc tous au moins “sources de fibres”.

Les protéines végétales
D’après les recommandations, les protéines devraient constituer 10-15 % de l’AET, avec un ratio protéines végétales/animales de 50-50. Globalement en France, il est constaté que les protéines animales sont prépondérantes dans les apports totaux en protéines.
La teneur en protéine végétale du pain est intéressante : environ 9 %. Il s’agit d’un des aliments céréaliers les plus riches en protéines végétales, ce qui contribue à son pouvoir satiétogène. La principale protéine du pain est le gluten.

Les micronutriments
Le pain est une source de certaines vitamines du groupe B (B3, B6, B9) et de minéraux. Il apporte du fer (sous forme non héminique entre 1,0 et 2,3 mg/100 g) et du zinc (0,98-1,25 mg/100 g) ainsi que du phosphore et du potassium.
Le pain complet est aussi une bonne source de magnésium (67,4 mg/100 g). Ces teneurs sont variables en fonctions du type de pain (les pains spéciaux contiennent généralement plus de micronutriments), d’où l’intérêt d’en varier sa consommation.

Les lipides
Le pain contient très peu de lipides : entre 0,3 et 1,2 % (parmi lesquels plus de 50 % sont des acides gras polyinsaturés). Seuls les pains au lin et aux graines en contiennent un peu plus (environ 3,9 %) mais apportent ainsi des acides gras polyinsaturés oméga-3.

Alors ne boudons pas notre plaisir, consommons du pain au quotidien !